Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 18:34

Il faut bien repartir, cette journée sera celle du retour, mais comme on va le voir, elle sera encore plus longue que celle du départ…

Pour moi aussi, il me faut reprendre le chemin de l’école et je ne pourrai utiliser ces bus si caractéristiques qui transportent les écolier outre atlantique…

scolaires à Montréal près de la place Sainte Catherine.

scolaires à Montréal près de la place Sainte Catherine.

Comme tous les jours depuis que je suis à Montréal, je me suis levé à sept heures. Mais aujourd’hui, je dois rendre ma chambre avant midi, et donc outre la préparation de mes bagages, je dois m’occuper de tout ce qui nécessite l’usage de mon ordinateur, car à partir de mon départ de l’hôtel il deviendra indisponible. Je profite donc de ces derniers moments pour tenir à jour mon blog et enregistrer ma journée d’hier, je recherche les dernières infos nécessaires, je fais aussi ma valise. Et à onze heures, après un dernier tour de chambre pour voir si je n’ai rien oublié, je rends mes clefs à la réception. Je laisse ensuite mes bagages à la bagagerie pour ne pas être encombré pour la journée. Je fais une dernière visite de la ville, passe devant la Bay, prends la rue Sainte Catherine jusqu’à la place de Musée d’Art Contemporain de Montréal, et je m’assois devant le jeu de jets d’eau qui l’animent.

Nous tuons le temps en magasinant quelque peu, dépensant nos derniers dollars pour acheter des souvenirs pour la famille, en prenant garde que l’on pourra les glisser dans la valise sans soucis lorsqu’on la récupèrera…

Comme nous n’avons pas pu checker nos places à l’avance par défaut d’imprimante, nous décidons de nous rendre à l’aéroport avec suffisamment d’avance. Nous prendrons donc la navette à 16h. Chacun rejoins donc son hôtel pour récupérer les bagages à la bagagerie. La navette passe à un bloc de mon hôtel, mais la rue monte dur ! Les navettes passent l’après-midi toutes les dix minutes environ. La mienne est pilotée par une chauffeurette de course. Dès que nous sommes sortis du centre ville et avons rejoint les artères rapides, elle fonce à toute vitesse au point qu’elle rejoint bientôt le bus qui la précède et réussit même à le dépasser lorsque l’aéroport est en vue !

L’aéroport Trudeau est sur l’île de Montréal, dans la ville donc, mais cette île est si grande que nous mettons près d’une heure pour rallier l’aéroport…

Pas de problème pour checker, mais nous ne pouvons choisir nos places : l’avion est plein et il reste juste nos places. Nous avons bien fait d’arriver en avance car s’ils ont fait du surbooking comme les compagnies le font souvent, les passager suivants vont rester sur le tarmac…

Et nous attendons l’heure du départ…

Vient ensuite le long voyage vers l’Europe. Il se fait de nuit aussi nous ne pouvons rien voir par les hublots. Le jour se lève sur l’Irlande. Nous volons au-dessus des nuages.

A l’approche de Bruxelles, le pilote nous avertit qu’il a pris du retard et que nous ne pourrons pas prendre nos correspondances. Mais Air Canada sait choyer ses passagers. A la descente d’avion, une hôtesse nous attend avec de nouveaux billets pour rejoindre nos pénates. Stupeur, pour revenir à Toulouse, nous devrons faire une escale à Munich… Nous devions atterrir à Toulouse vers midi, voilà que notre retour est reporté à 18h…

L'avion s'apprète à atterrir à Toulouse...

L'avion s'apprète à atterrir à Toulouse...

Heureusement, Alaric est venu me chercher et me cueille à ma sortie de l’aéroport de Toulouse Blagnac pour m’amener dare-dare à la maison. Je suis flapi… Je vais me coucher tôt…

Partager cet article

Repost 0
Publié par Patrick L. - dans Canada 2016
commenter cet article

commentaires