Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 22:54

Ma narration a maintenant pris un jour de retard, mais je continuerai à la faire au présent. Mes lecteur auront ainsi toujours l’illusion de l’instant. Ce matin, donc, (mais c’était hier en réalité), je me suis levé à 7 h. J’ai rendez-vous à 8h40 devant la bibliothèque municipale à la station de métro Mont Royal. Jocelyne a décidé de m’amener en voiture jusqu’à l’école de Karine car se serait un peu compliqué pour moi de m’orienter. Je suis un peu en avance, comme à mon habitude, et Jocelyne n’a presque pas de retard. J’embarque acrobatiquement en pleine circulation dans sa voiture et nous voilà partis… A l’arrivée, pas de place de stationnement, aussi Jocelyne me propose de me laisser là, tandis qu’elle m’attendra où elle peut ? Je l’appellerai ensuite par cellulaire pour repartir. Quelques difficultés pour trouver l’entrée fonctionnelle de l’école, mais finalement, je retrouve Karine. Son école a un petit côté labyrinthe, installée dans un quartier densément peuplé, les agrandissements successifs ont été complexes. C’est une école privée. Il y en a beaucoup au Québec. Celle ci n’est pas trop chère, me dit Karine, car elle reçoit quelques subventions. Mais son prix ébranlerait les français. Si je me souviens bien, Karine a parlé de 3000$ par an, soit, 2000€… Karine me dit que dans beaucoup d’écoles privées, le tarif atteint facilement les 10000$...

Mais si l’école est chère, les moyens sont là… Chaque enseignant est doté d’un macbook pro, il dispose dans chaque salle de classe de 2 macbook pro et de 6 iPad, il peut aussi utiliser une classe mobile (un casier roulant avec une vingtaine de macbook pro) ou utiliser la salle PC dans laquelle sont entreposé les robots Wee-Do (http://www.robot-advance.com/art-ensemble-de-construction-set-lego-education-wedo-439.htm , et http://recitpresco.qc.ca/pages/robotique/materiel-wedo ) pour l’apprentissage du codage. Je visite la bibliothèque où les élèves vont lire, la salle de musique, équipée d’instruments de musique traditionnels mais aussi d’un studio numérique, la salle couverte polyvalente où ont aussi lieu les spectacles… Dans les couloirs, des casiers verticaux, un par élève, où il peut ranger ses affaires à son arrivée à l’école (vêtements, goûter…).

Les élèves semblent étonnamment autonomes. Karine me présente à sa classe avant de la prendre en charge, car ce matin, elle l’a en charge comme d’habitude… Je bavarde avec quelques élèves, l’une d’elle vient me dire qu’elle vient juste d’arriver au Canada. Elle vient de Lille et son immigration a demandé du temps. 4 ans… Mais elle a finalement pu venir, avec même son chat…

Il est temps de partir pour laisser Karine au travail… Je rappelle Jocelyne et la rejoins.

Jocelyne va alors m’offrir un long périple dans Montréal, et m’expliquer tout ce qu’il faut savoir pour comprendre la ville. Elle me rappelle son histoire (elle la connaît bien puisque ses ancêtres furent parmi les premiers colons… Son ancêtre éponyme à même laissé son nom à une ville au nord de Montréal, http://www.ville.repentigny.qc.ca et https://fr.wikipedia.org/wiki/Repentigny_(Québec) )… Elle m’explique la topographie de Montréal, ses quartiers, ses diverse populations… C’est là que je prends enfin conscience que Montréal est une île. Une île fluviale… Mais quelle île ! 364 km2 ! Mathématiquement, cela veut dire 36km sur 10… Plus grand que l’île du stadium à Toulouse !!!

Nous roulons des heures ! et je découvre tout de Montréal, ses diverses architectures, ses rues aux maisons aux escaliers extérieurs, ses édifices anciens, son port… Vers 4h Jocelyne nous propose un petit arrêt-lunch chez elles avant de repartir pour découvrir les rives du fleuve… Nous ne terminons que vers 16h. Je rentre en métro à mon hôtel…

Après un peu de repos, je pars faire une flânerie photo dans downtown et j’en profite pour faire des photos des tours du Montréal actuel. Je joue avec les reflets sur les façades de verre. Je retrouve le plaisir que j’avais eu à faire la même chose à Vancouver.

A mon retour à l’hôtel, je croise mon ami Constantin, nous décidons d’aller chercher ensemble une gargote où nous restaurer. Nous en trouvons une à deux rues de l’hôtel. Constantin commande un pied de porc et c’est la première fois que je le vois caler devant la quantité proposée : on lui apporte un énorme jarret fumé et deux saucisses accompagnés de choucroute et de frites. Quand à moi, je commande des spaghettis à la viande fumée, et l’on me donne une assiette où il y a encore plus de viande fumée que de spaghettis… Nous sommes les derniers clients et le restaurant va fermer. Il n’est pas loin de 20h. Il est vrai que les canadiens mangent tôt le soir et se couchent tôt… Mais ils se lèvent tôt aussi…

Partager cet article

Repost 0
Publié par Patrick L. - dans Canada 2016 Education
commenter cet article

commentaires